Récipiendaire de la Bourse Hugh A. Krentz à un étudiant exemplaire 2020 : Patrick Breton

« Mon intérêt a été éveillé par les récits de mon grand-père sur son travail; c’est alors que j’ai su que je voulais suivre ses traces. »

La Bourse Hugh A. Krentz à un étudiant exemplaire a été créée en 2015 pour soutenir les étudiants canadiens qui entament leur dernière année d’études dans un programme de premier cycle en soudage d’une durée minimale de deux ans.  

Patrick Breton
Trois-Rivières (Québec)
Cégep de Trois-Rivières, Technologie du génie métallurgique – Fabrication mécanosoudée

Patrick Breton étudie au Cégep de Trois-Rivières depuis deux ans. Il est inscrit au programme Technologie du génie métallurgique – Fabrication mécanosoudée.

Patrick a grandi dans la petite ville de Saint-Gédéon-de-Beauce. Son grand-père, qui était assembleur, soudeur, superviseur et inspecteur en soudage pour le Groupe Canam, fondé à Saint-Gédéon-de-Beauce, l’a inspiré à devenir soudeur à son tour.  

« Mon intérêt a été éveillé par les récits de mon grand-père sur son travail; c’est alors que j’ai su que je voulais suivre ses traces », a expliqué Patrick.

Le père de Patrick travaillait également pour le Groupe Canam et, lorsqu’il était jeune garçon, Patrick l’accompagnait parfois pour visiter des usines et des chantiers de construction. Il était toujours impressionné par la taille et la complexité des projets. Après avoir travaillé dans deux usines de soudage pendant quelques années, l’intérêt de Patrick pour le soudage s’est accru. Il souhaitait trouver une voie stimulante qui corresponde à ses intérêts et à ses capacités. Il a choisi de s’inscrire au programme de technologie du génie métallurgique pour approfondir ses connaissances, et il affirme adorer ce domaine d’études.

Dès sa première année, Patrick s’est mérité une bourse de la Fondation du Cégep de Trois-Rivières. Il continue à travailler très fort pour obtenir d’excellents résultats scolaires. C’est sa passion qui lui permet de si bien réussir dans ses études.

Patrick veut obtenir sa certification d’inspecteur en soudage et réussir son test de contrôle non destructif, pour ensuite explorer différentes méthodes telles que l’inspection visuelle, les ultrasons, la magnétoscopie ou le soudage aux rayons X.

« Le domaine visuel m’intéresse fortement; pour l’instant, c’est le domaine qui me passionne le plus et c’était aussi la spécialisation de mon grand-père », a-t-il déclaré.  

Patrick est une personne méticuleuse qui a des attentes élevées envers lui-même. Il a hâte d’acquérir plus d’expérience pratique dans l’industrie au sein d’une entreprise qui a les mêmes valeurs que lui, et il espère voyager dans tout le pays pour apprendre tout ce qu’il peut. Plus tard, il souhaite enseigner afin de pouvoir partager sa passion et ses connaissances du domaine métallurgique avec d’autres personnes.

« Quand je fais quelque chose, j’y mets tout mon cœur, toute mon âme et toute mon énergie », a-t-il ajouté.

Félicitations à Patrick pour ses réalisations jusqu’à présent.